Un peu d’histoire

LA PREHISTOIRE

Des monuments mégalithiques prouvent que le site a été habité à la période préhistorique :

Le dolmen dit « Palet de Gargantua »

Le menhir de « la Mère aux Cailles »

Le polissoir aux stries profondes

 

8ème siècle

En 770, le Comte de Blois donne la seigneurie d’Ymeray au Chapitre de Chartres.

Ce Chapitre nomme des maires qui géreront la paroisse jusqu’à la Révolution.

Le 1er registre paroissial, remontant à 1625, mentionne 4 hameaux aujourd’hui disparus

 

Du 8ème au 18ème siècle

Le Chapitre est représenté par un seigneur dit Maire d’Ymeray. Il rend la justice et collecte l’impôt le champart (la grange existe encore). Au 18ème siècle, Louis XV supprime l’office de maire (la famille perd son titre de noblesse mais reste propriétaire des terres et vassale du Chapitre)

Les maires avaient leur sépulture dans la chapelle Notre Dame.

A cette époque, une partie du Gué de Longroi faisait partie d’Ymeray, avec sa chapelle dédiée à Notre Dame des Vertus.

17ème siècle

Vers 1629 : épidémie de peste. Les morts (comme Mathurin Lemaire et sa femme) sont enterrés proche de leur maison à cause de la contagion.

Vers 1653, les loups font des ravages dans la région. Anne Martin-Lebrun est tuée dans sa vigne aux Bordes. Michel Guérin gardant sa vache est entièrement dévoré. Hiérosme Malartis, 8 ans, a été dévoré.

Les prémices de la Révolution

Le 13 juillet 1788 éclate un orage dévastateur semant des ravages aux maisons, aux arbres, aux récoltes. Cette tempête qui a sévi sur une bonne partie du Royaume sera à l’origine de l’aggravation de la pauvreté et des récriminations qui en découlent. Pas de cahier de doléances dans les archives, seul existe le procès-verbal en mauvais état.

Le 25 octobre 1789, les paroissiens sont assemblés à l’issue de la grand-messe pour nommer des collecteurs.

Le 18 décembre 1789, requête des habitants ruinés par les orages et pas la mauvaise année qui a suivi car l’hiver a été très rigoureux.

Le 25 décembre : inventaire des biens gérés par la Fabrique (association qui gérait l’administration de l’église)

Le 31 janvier 1790 : liste des citoyens éligibles (impôts = 3 journées de travail). Il y en a 45.

Les 28 et29 juillet 1790 : violent orage

Le 21 janvier 1791 : le curé et le vicaire prêtent serment

Le 15 juillet 1801 : Gallardon qui était chef-lieu de canton dont dépend Ymeray et une partie du Gué de Longroi, perd son titre de canton. 462 habitants ; 750 avec Talvoisin.

En mai / juin 1832 : Ymeray est touchée par une redoutable épidémie de choléra : M Bréant Jean-Pierre, né à Ymeray en 1795, qui exerçait en cette commune comme Instituteur depuis 1822, atteint par la maladie, décède.

En 1870

Comme les communes environnantes, logement de troupes et réquisitions

Travaux pour le passage de la voie ferrée

 

D’où vient le nom d’YMERAY ?  …. Ce qu’on en sait !

YMEREACUM    An 1250

HYMEREYCUM   1270

YMECIUM         1280

YMERTACUM    1300

YMERÉ               1348